Kabbale cosmologique - six jours pour un monde

Genèse… Ce premier livre de la Torah, que l'hébreu intitule Dans un commencement…, est à la fois le plus connu et le plus mal connu des récits bibliques. Les traductions qui en sont offertes sont toutes biaisées et le texte est encaqué de
Lire plus...
Genèse… Ce premier livre de la Torah, que l'hébreu intitule Dans un commencement…, est à la fois le plus connu et le plus mal connu des récits bibliques. Les traductions qui en sont offertes sont toutes biaisées et le texte est encaqué de force dans le moule d'un monothéisme chrétien ou rabbinique qui est totalement étranger à ses rédacteurs originels. Qu'on en juge… La traduction littérale du tout premier verset, généralement rendu par Au commencement, Dieu créa le ciel et la terre, donne ceci : Dans un commencement, Il engendra des dieux avec le Ciel et avec la Terre. Et tout à l'avenant… La Kabbale, depuis toujours, est surtout fascinée par le premier chapitre du livre de la Genèse qui décrit les engendrements successifs des émanations divines. Le nom de Dieu (YHWH) n'y apparaît pas, mais on y parle des Elohim : les déités plurielles. Et puis, il y a un très impersonnel Il, sujet sans nom… Il ne crée rien, mais Il dit que ceci et cela arrivera et Il se trompe parfois… Le plus bouleversant est cette convergence frappante entre la cosmogonie biblique et la cosmologie physicienne! La Bible n'est pas créationniste ; elle est émanationniste! Cet ouvrage fait suite aux quatre premiers volumes de Marc Halévy parus aux Éditions Dangles : Aux sources de la Kabbale et de la mystique juive, Pensée hébraïque, Kabbale théosophique et Kabbale initiatique.
Genèse… Ce premier livre de la Torah, que l'hébreu intitule Dans un commencement…, est à la fois le plus connu et le plus mal connu des récits bibliques. Les traductions qui en sont offertes sont toutes biaisées et le texte est encaqué de force dans le moule d'un monothéisme chrétien ou rabbinique qui est totalement étranger à ses rédacteurs originels. Qu'on en juge… La traduction littérale du tout premier verset, généralement rendu par Au commencement, Dieu créa le ciel et la terre, donne ceci : Dans un commencement, Il engendra des dieux avec le Ciel et avec la Terre. Et tout à l'avenant… La Kabbale, depuis toujours, est surtout fascinée par le premier chapitre du livre de la Genèse qui décrit les engendrements successifs des émanations divines. Le nom de Dieu (YHWH) n'y apparaît pas, mais on y parle des Elohim : les déités plurielles. Et puis, il y a un très impersonnel Il, sujet sans nom… Il ne crée rien, mais Il dit que ceci et cela arrivera et Il se trompe parfois… Le plus bouleversant est cette convergence frappante entre la cosmogonie biblique et la cosmologie physicienne! La Bible n'est pas créationniste ; elle est émanationniste! Cet ouvrage fait suite aux quatre premiers volumes de Marc Halévy parus aux Éditions Dangles : Aux sources de la Kabbale et de la mystique juive, Pensée hébraïque, Kabbale théosophique et Kabbale initiatique.
24,00 €

En stock

OU

ÉDITION  : Dangles / RÉFÉRENCE  : 38864 / ISBN  :  9782703310266 / FORMAT : 15 x 21 cm / NOMBRE DE PAGES  :  352 / DATE DE PARUTION  :  14-01-2014


L’auteur

Biographie de l'auteur à venir