L’auteur

Brofman Martin

Depuis son décès en 2014, sa femme, Annick, et d’autres instructeurs ayant suivi ses formations participent à la transmission des thèses de Martin Brofman. C’est ainsi que le présent volume a vu le jour de manière posthume pour parfaire une oeuvre déjà traduite en une vingtaine de langues. Ils poursuivent son travail, dispensent ses cours à l’international sous l’égide de la Fondation Brofman. Cette fondation suisse est également impliquée dans la collecte d’informations et l’avancement de la guérison dans le monde en tant que processus conscient.